Comment la conquête française de l'Indochine est-elle légitimée par les colonisateurs français ? L'Indochine s’émancipe de la France en 1954 et forme 4 Etats : Le Viêt-nam du Nord, le Viêt-nam du Sud, le Laos et le Cambodge (voir carte 5 p. 131). Le leader est Ho Chi Min, fondateur en 1930 du Parti communiste vietnamien et, en 1941, du Front pour l’Indépendance du Vietnam (Vietminh), constitué par des groupes de différentes tendances idéologiques-politiques, mais contrôlé par le Parti communiste. Elle concerne deux colonies : l'une anglaise (Inde) et l'autre française (Indochine). Les troupes françaises se lancent dans une difficile reconquête des zones tenues par le Viêt-minh et s’engagent progressivement dans une guerre coloniale lointaine et coûteuse en vies humaines. Revoir la vidéo en replay Décolonisations : du sang et des larmes La fracture (1931-1954) sur France 2, émission du 06-10-2020. Les États-Unis réagissent mais ne réussissent pas à avoir le contrôle du territoire. L'intégrale du programme sur france.tv 2:26. Face aux difficultés militaires et à l’hostilité de l’opinion publique, le gouvernement américain (dirigé, à partir de 1969, par Richard Nixon) commence à réduire son engagement et à chercher des voies diplomatiques pour sortir de la guerre. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Changer ). Cependant, dans cette abondante production, le Viêt Nam occupe une place très largement prédominante. Notre présence dans la région remonte à la conquête des territoires d’Extrême Orient vers la fin du XIXème siècle. 06.10.20 à 21h10 . La décolonisation, évoquée dans l’entre-deux-guerres (1919-1939), lors de la naissance des mouvements nationalistes, devient une réalité au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (1945). Séance 4 : mercredi 4 novembre 2020 – salle de réunion de l’IAO (à confirmer) Reprise de la thématique du séminaire de … L’appel au général de Gaulle en mai 1958 résulte avant tout de l’incapacité de la IVe République à faire face aux enjeux de la décolonisation. Les colonisés sont habités par un sentiment de frustration, dû à l’exploitation de leur pays. Les décolonisations (1947 – 1974) A la sortie de la guerre, la France possède toujours un empire colonial en Afrique et en Asie. Des milliers de personnes sont tuées, déportées dans des camps de « rééducation » et contraints aux travaux forcés dans la période entre 1975 et 1978. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux articles. Juillet-Août 1944, le … De l’Indochine à l’Algérie, de 1918 à 1962, voici l’histoire douloureuse de la décolonisation à la française. Elle revêt des formes différentes. À Genève l’indépendance des deux autres États de la Péninsule indochinoise est également proclamée : le Laos et le Cambodge. Le 23 novembre 1946, face à l’accroissement des troubles et en vue de rétablir l’autorité française dans la zone nord de l’Indochine, la marine française bombarde le port de Haiphong, faisant près de 6  000 victimes. A partir de cette distinction, voici une courte chronologie des événements. Hô Chi Minh se réfugie dans la clandestinité pour combattre les Français. La France accorde l'indépendance au Maroc et au Sénégal, mais refuse de donner le même privilège à l'Indochine et à l'Algérie, où des combats militaires pour la souveraineté ont lieu. Les événements et les drames, qui ont jalonné, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la décolonisation de l’Indochine, ont suscité la publication de nombreux travaux. Au début des années 1960, sous la présidence de Kennedy, les États-Unis intensifient leur engagement au Sud par le déploiement de milliers de « conseillers militaires ». La guerre d’Indochine s’inscrit dans la politique de containment américaine et devient l’un des fronts de la lutte contre l’expansion communiste. Ce fut alors le début de la guerre d’indépendance du Vietnam qui a duré 9 ans. Pour justifier cette guerre coloniale devant l'opinion publique mondiale en général et du gouvernement américain en particulier, les autorités françaises la définissent davantage comme une lutte anticommuniste que comme une guerre coloniale. Mais la position française en Indochine ne fait que s'effriter. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le 2 septembre 1945 à Hanoï, Hô Chi Minh, chef du mouvement nationaliste d’obédience communiste, le Viêt-minh, s’empare du pouvoir et décrète au nom du gouvernement provisoire l'indépendance du pays et proclame officiellement la naissance de la République démocratique du Viêtnam (RDV). L’Indochine française,, est un territoire de l'ancien empire colonial français, dont elle était la possession la plus riche et la plus peuplée. De 1964 à 1968 le Nord et les zones du Sud, où la présence des Viêt-Cong était forte, sont soumis à de très lourds bombardements par l’emploi de bombes incendiaires au napalm. En effet, dès la fin de l’année 1949, des troupes chinoises s’installent le long de la frontière du Viêtnam. Après l'Indochine et avant l'Algérie. Elle revêt des formes différentes. Au cours de l’année 1960, près de 60 millions d’Africains célèbrent l’indépendance de leur pays. Le Viêtnam est divisé en deux parties: tandis que le nord du Viêtnam passe sous le contrôle communiste du leader Hô Chi Minh, une dictature nationaliste s'installe au sud du 17e parallèle. La guerre continue jusqu’en 1975 quand le gouvernement du Sud, privé des aides étasuniennes et de l’appui populaire, tombe sous l’offensive des troupes Nord-vietnamiennes et de Viêt-Cong. Guerre oubliée, l’Indochine, "l’Indo" pour ceux qui l’ont vécue, reste un exemple parfait de décolonisation ratée, sur laquelle se greffent les enjeux de la guerre froide. I. Elle oppose le pays colonisateur, la France au Vietminh ;mouvement indépendantiste communiste dirigé par Ho Chi Minh. L’onde de choc atteint la métropole et provoque l’envoi du maréchal de Lattre, celui-ci va s’attacher à redonner confiance aux troupes tout en essayant d’obtenir le maximum de soutien de la part des Etats-Unis. La jeunesse en mouvements des deux côtés du miroir colonial, 1940-1962. L’Indochine constitue un autre exemple de décolonisation violente. juin 1946, le haut-commissaire Georges Thierry d'Argenlieu proclame la République de Cochinchine. Les accords de Genève du 21 juillet 1954 mettent fin au conflit et la France est contrainte à quitter le pays. I Un contexte favorable à la décolonisation A La fin de la Seconde Guerre mondiale B Un nouvel équilibre international C L'essor des mouvements anticoloniaux II Les indépendances A Les indépendances en Asie 1 Les indépendances britanniques 2 L'indépendance de l'Indonésie et de l 'Indochine B Les indépendances en Afrique 1 Les indépendances au Maghreb 2 Les indépendances … décolonisation (Guerre et décolonisation, l'Indochine française (la…: décolonisation (Guerre et décolonisation, l'Indochine française, contexte, Dates, l'indépendance de l'Inde) Composante fondamentale du système colonial français, l’Indochine a été la matrice du Vietnam, du Cambodge et du Laos contemporains. Les émeutes de Sétif. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. pour l’Asie (indépendance de l’Inde en 1947) sous la pression des mouvements indépendantistes (exemple de l’Indochine française). La décolonisation et les relations géopolitiques après l’Empire ; décolonisation en Algérie française, la crise de rapatriement des colons, et la politique d’intégration des Français d’Algérie . indisponible. La décolonisation est un processus d'émancipation des territoires coloniaux vis-à-vis des métropoles colonisatrices . 1/ Quels sont La décolonisation de la Gold Coast Ghana fut l’une des plus réussie à travers le monde noir, elle s’est faite sans violence et a été orchestré en grande partie par Kwame Nkrumah, ^$(1909-1972)$ et son parti à savoir la CPP (Convention People's party). Les volontés indépendantistes remontent à l'époque de la colonisation mais jamais jusqu'alors, elles n'avaient réellement troublé les métropoles. CONCLUSION Passage d'une guerre de décolonisation à un conflit complexe mêlant un affrontement de puissances de type Guerre Froide et des rapports de force complexes et pluriels entre les différents acteurs du On peut distinguer les épisodes particulièrement violents de la décolonisation de l'Indochine et de l'Algérie des opérations mouvementées moins sanglantes de la décolonisation de la Tunisie, du Maroc et de Madagascar. ( Déconnexion /  Déclaration de Pierre Mendès France sur l'Indochine à l'assemblée nationale, 1950 (doc 2B) Il faut en finir avec des méthodes qui ne relèvent ni de la puissance, ni de l'habileté, ni de la force, ni de la politique, [...] et dont la faillite était éclatante, longtemps avant les difficultés militaires de ces derniers jours. L'indépendance de l'Inde est signée en 1947, celle de l'Indochine en 1954, alors que l'indépendance de l'Algérie est signée en 1962 et celle de l'Afrique du Sud en 1960. ( Déconnexion /  Dès 1945, la décolonisation s'engage très mal en Algérie, avec la répression sanglante des émeutes de Sétif, qui humilie le mouvement nationaliste algérien et conforte de façon illusoire les Français d'Algérie dans leur refus des réformes. Aussitôt délestée de la poudrière indochinoise, la France perd une partie importante de son prestige colonial, ce qui ne fait que renforcer davantage les mouvements indépendantistes qui agitent déjà ses possessions d'Afrique du Nord. La capitulation de la France a engendré un processus d’élections qui a été avorté par les États-Unis. il y a 7 ans | 454 vues. Les décolonisations (1947 – 1974) A la sortie de la guerre, la France possède toujours un empire colonial en Afrique et en Asie. Entre les français et le Vietminh un conflit commence : il s’achève par la victoire de la guérilla vietnamienne dirigée par le général Giap ; le 7 mai 1954, après un long siège, la base de Dien Bien Phu, où se trouvait la plupart des troupes françaises, capitule. Mais contrairement à la France, les Américains n’acceptent pas les résultats de la conférence de Genève et restent partisans de l'indépendance du Viêtnam du Sud. Le processus de décolonisation dans la péninsule indochinoise est lent et sanglant. La dégradation des relations entre le président du Viêtnam, Hô Chi Minh, et la France est à l'origine de la guerre d'Indochine. RFIEA. Vocabulaire de la Décolonisation colonie : territoire occupé et administré par une nation étrangère décolonisation : processus par lequel une colonie acquiert son indépendance F.L.N. 7:09. Comment la conquête française de l'Indochine est-elle légitimée par les colonisateurs français ? Elle conduit le plus souvent à l'indépendance des pays colonisés. D’octobre 1945 à janvier 1946, les troupes françaises réoccupent militairement la Cochinchine. L'indépendance du Laos et du Cambodge, proclamée en 1953, est définitivement reconnue. 1/ Quels sont ENS de Lyon / Sciences Po Lyon « Mémoires online : commémorations officielles et récits alternatifs » ★ ★ ★ Postcolonial Studies sur l’Indochine, aperçu bibliographique. ENS de Lyon / Sciences Po Lyon « Mémoires online : commémorations officielles et récits alternatifs » ★ ★ ★ Postcolonial Studies sur l’Indochine, aperçu bibliographique. Une grande aspiration à la liberté va conduire les peuples colonisés à réclamer leur indépendance et provoquer le processus de décolonisation. Séance 4 : mercredi 4 novembre 2020 – salle de réunion de l’IAO (à confirmer) Reprise de la thématique du séminaire de l’année dernière. En effet, dès la fin de l’année 1949, des troupes chinoises s’installent le long de la frontière du Viêtnam. En 1975 au Cambodge les Khmers rouges, des guérilleros communistes soutenus par la Chine, conquièrent la capitale Phnom Penh et renversent le régime oppressif du général Lon Nol. Elle a pourtant tenté jusqu'au bout de les conserver. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Cette note illustre la divergence fondamentale dans l'interprétation des accords du 6 mars 1946. L’empereur Bảo Đại doit abdiquer. Le Nord, soutenu par l’URSS et par la Chine, donne toujours plus son appui aux actions de guérilla organisées par les Viêt-Cong contre le gouvernement du Sud en approvisionnant les guérilleros à travers une voie de communication qui passait à travers le Laos et le Cambodge (la piste Ho Chi Minh). De Gaulle et le gouvernement s'opposent à la perte de l'Indochine. L’échec de ces négociations a fait en sorte que la France a entamé des interventions militaires. Ce que l’on appelle à partir de 1905, l’Indochine représente un ensemble disparate de possessions et de protectorats français qui englobent les états actuels du Vietnam, du Cambodge et du Laos, conquis entre 1858 et 1896 (voire 1907). Solder l’héritage de la IVe République. Le 6 mars 1946, le Français Jean Sainteny, commissaire de la République, et Hô Chi Minh signent un accord qui prévoit la reconnaissance du Viêtnam comme État libre, intégré au sein de la Fédération indochinoise et faisant partie de l’Union française. Vidéos à découvrir. Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter: Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. américaine et devient l’un des fronts de la lutte contre l’expansion communiste. Dans le devenir des sociétés de la péninsule indochinoise, la colonisation française, en dépit de sa relative brièveté temporelle, a représenté un moment d’histoire crucial. Le 7 mai 1954, la chute du camp retranché français de Diên Biên Phu sonne la fin du conflit. Décolonisation : les hommes de la transition. L’empereur Bảo. Littérature de jeunesse et décolonisation », dans : Nicolas Bancel éd., De l'Indochine à l'Algérie. Dans la région, dans la période comprise entre les deux guerres, se forme un mouvement communiste qui avait comme but la conquête de l’ indépendance de la domination française. Guerre oubliée, l’Indochine, "l’Indo" pour ceux qui l’ont vécue, reste un exemple parfait de décolonisation ratée, sur laquelle se greffent les enjeux de la guerre froide. Le 23 novembre 1946, face à l’accroissement des troubles et en vue de rétablir l’autorité française dans la zone nord de l’Indochine, la marine française bombarde le port de Haiphong, faisant près de 6 000 victimes. Les accords de Genève du 21 juillet 1954 mettent fin au conflit et la France est contrainte à quitter le pays. Différentes causes vont mener au mouvement de décolonisation mondial. Aujourd’hui dans Affaires sensibles : premier épisode de notre série consacrée à la fin de l’Empire colonial français et aux mouvements de décolonisation. L’un d’eux est resté célèbre jusqu’à ce jour. À partir de 1949, le Tonkin, l'Annam et la Cochinchine sont regroupés au sein du nouvel État du Viêtnam, associé à la France dans le cadre de l’Union française et dirigé depuis la ville de Saigon par l’empereur Bảo, Pour justifier cette guerre coloniale devant l'opinion publique mondiale en général et du gouvernement américain en particulier, les autorités françaises la définissent davantage comme une lutte anticommuniste que comme une guerre coloniale. Le statut de 1947. La décolonisation de l'Indochine et de l'Algérie. PROMETHEUS GUYANE. La décolonisation prend ses débuts en Asie dès la fin de la deuxième guerre mondiale. L’Union soviétique et la Chine communiste de Mao Zedong accentuent leur soutien (livraison d’armes et de matériel, envoi d’instructeurs…) aux troupes du Viêt-minh. Mais contrairement à la France, les Américains n’acceptent pas les résultats de la conférence de Genève et restent partisans de l'indépendance du Viêtnam du Sud. Alors que l'Indochine empruntera la voie de la violence pour accéder à l'indépendance. De l’Indochine à l’Algérie, de 1918 à 1962, voici l’histoire douloureuse de la décolonisation à la française. Collection «European integration studies», Collection «Oral history of European integration», La décolonisation: ses enjeux géopolitiques et son impact sur le processus d’intégration européenne, La décolonisation de l'Indochine française, Les répercussions de la décolonisation sur le processus de l'intégration européenne. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le 2 septembre 1945 à Hanoï, Hô Chi Minh, chef du mouvement nationaliste d’obédience communiste, le Viêt-minh, s’empare du pouvoir et décrète au nom du gouvernement provisoire l'indépendance du pays et proclame officiellement la naissance de la République démocratique du Viêtnam (RDV). II) Les grands étapes de le décolonisation: Le général Charles de Gaulle a par ailleurs tenté de négocier avec le Vietnam. Simultanément à la victoire des vietnamiens et à la proclamation de la République socialiste du Vietnam, aussi au Laos et au Cambodge des gouvernements communistes s’affirment. La fin du conflit indochinois, entre décolonisation et guerre froide. Leur chef, Pol Pot, instaure une dictature féroce dans le but de construire une société communiste dépourvue de différences sociales, centrée sur les campagnes et « purifiée » de toute influence occidentale. CONCLUSION Passage d'une guerre de décolonisation à un conflit complexe mêlant un affrontement de puissances de type Guerre Froide et des rapports de force complexes et pluriels entre les différents acteurs du La décolonisation et la guerre d’Indochine (1945-1960) « La France oublia qu’elle pût compter pendant huit ans sur l’héroïsme de soldats venus d’Afrique du Nord … Le 19 décembre, en représailles, des éléments du Viêt-minh s’attaquent aux quartiers européens de Hanoï et massacrent des dizaines de personnes. À suivre. L'Inde a obtenu son indépendance par le dialogue et la non violence. C'est la Seconde Guerre Mondiale qui va créer les conditions de l'indépendance nationale des peuples colonisés… L’indépendance du Vietnam n’est pas acceptée par le gouvernement français qui intervient militairement en occupant le Sud du Pays et reporte sur le trône l’empereur Bao Dai. Avec le déclenchement de la 1ere guerre mondiale, 1,3millions d’indiens sont engagés dans les hostilités à côté des anglais dans l’espoir d’une récompense juste après la guerre. réalisé par David Korn-Brzoza . L'Express, à travers ses riches archives, consacre cette série d'été à cette période mouvementée qui, de 1954 à 1962, a changé le destin de la France. Une grande aspiration à la liberté va conduire les peuples colonisés à réclamer leur indépendance et provoquer le processus de décolonisation. De plus, aux États-Unis un très fort mouvement d’opinion contraire à la guerre se répand ; parti des étudiants, il implique des couches toujours plus larges de population. Paris, La Découverte, « TAP / série histoire contemporaine », 2003, p. 311-324. La décolonisation a quelquefois été violente, comme par exemple la guerre d'Indochine de 1946 à 1954 ou encore la celle d'Algérie de 1954 à 1962, qui ont opposé la France à ses anciennes colonies. La France doit aussi faire face aux désirs d’émancipation de ses colonies. Aucune inscription ou installation nécessaire. Mais la décolonisation a aussi pu se faire grâce à la négociation. En 1979 le Vietnam, soutenu par l’Union Soviétique, envahit le Cambodge et renverse le régime de Pol Pot, soutenu par la Chine qui, par rétorsion, attaque le Vietnam, mais doit finalement y renoncer à cause de l’hostilité de l’Union Soviétique. Vocabulaire - colonie : territoire occupé, peuplé et administré par une puissance étrangère - décolonisation : processus par lequel un peuple accède à l’indépendance sur son territoire - métropole : Etat qui possède une ou plusieurs colonie(s) - indépendance : souveraineté d’un Etat I) Les causes de la Décolonisation Le cas de l’Indochine (colonie française). Introduction : « L’aube du mouvement de décolonisation » La décolonisation désigne l’acte par lequel une puissance coloniale accorde l’indépendance à un pays colonisé. La guérilla Khmer continue jusqu’en 1998, l’année de la mort de Pol Pot. Le 23 novembre 1946, face à l’accroissement des troubles et en vue de rétablir l’autorité française dans la zone nord de l’Indochine, la marine française bombarde le port de Haiphong, faisant près de 6  000 victimes. La fin de la guerre du Vietnam ne marque pas la pacification de la péninsule indochinoise où, à la rivalité entre les États-Unis et l’Union Soviétique, se rajoute celui entre l’Union Soviétique et la Chine pour le contrôle de la région. Ainsi, face à cette menace et avec le début de la guerre de Corée en juin 1950, les États-Unis se déclarent prêts à aider matériellement l'effort de guerre français par la fourniture d'armements. Ce mois-ci, le magazine "Ça m'intéresse Histoire" consacre son dossier de couverture à "la fin de l'empire", c'est-à-dire au long processus qui a mené à la décolonisation, entre 1918 et 1962, de l'Indochine à l'Algérie. Cette phase de décolonisation a lieu dans le cadre de la poussée communiste en Asie. La conférence de Genève (juillet 1954) établit la division provisoire du Vietnam en deux États, délimitées par le XVII parallèle : au Nord une République dirigée par un gouvernement communiste à la tête duquel se trouvait Ho Chi Minh ; au Sud une République philo-occidentale, menée par Ngo Din Diem. Tout d’abord, il y a un fort rejet de la colonisation. Introduction : « L’aube du mouvement de décolonisation » La décolonisation désigne l’acte par lequel une puissance coloniale accorde l’indépendance à un pays colonisé. Le 1er juin 1946, le haut-commissaire Georges Thierry d'Argenlieu proclame la République de Cochinchine. L'indépendance du Laos et du Cambodge, proclamée en 1953, est définitivement reconnue. Le 1er juin 1946, le haut-commissaire Georges Thierry d'Argenlieu proclame la République de Cochinchine. Le nationalisme y est plus ancien et mieux organisé. A ce titre, il participe en 1954 à la Conférence de Genève sur l’Indochine, soutenant Ho Chi Minh puis à la Conférence de Bandung sur la décolonisation (1955) où il donne à la Chine une audioence mondiale, tout en se démarquant des 2 blocs. Après la reddition catastrophique du 7 mai 1954 de sa forteresse de Diên Biên Phu, la France réalise qu'elle ne peut plus poursuivre cette guerre lointaine et onéreuse au seul nom de la lutte anticommuniste. Les peuples asiatiques s’émancipaient plus facilement. C'est le début d'une guerre qui va durer huit ans. Au contraire, en janvier 1968, les guérilleros lancent une offensive (offensive du « Tet », le nouvel-an vietnamien), qui surprend les américains établis à Saigon (la capitale du Vietnam du Sud) et permet aux Viêt-Cong d’occuper des endroits stratégiques de la ville. Une Guerre d’Indépendance s’y déroule de 1946 à 1954. Dans le vaste mouvement de décolonisation qui samplifie au lendemain de la 2ème guerre mondiale, lAsie devance lAfrique. La longueur, l’ampleur et l’acharnement de ses luttes justifient sans doute cette prééminence.